Le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire est décerné à Linda Spalding

La Fondation des prix pour les médias canadiens est fière de remettre le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire 2019 à Linda Spalding, auteure canadienne de renom et rédactrice de longue date du magazine Brick.

Originaire de Topeka au Kansas, Linda est arrivée à Toronto en 1982 (après un passage à Hawaii et au Mexique). En 1985, « on raconte que Linda accepta le rôle d’éditrice de Brick sur un coup de tête, » déclare Laurie D. Graham, l’actuelle éditrice de Brick. Un pari réussi puisque Linda supervisa 75 numéros de Brick sur une période de 33 ans. Linda en était « la rédactrice et parfois l’éditrice » dit Kim Jernigan (rédactrice des projets spéciaux, The New Quarterly), et maintenant, elle « continue en tant que l’une des propriétaires du magazine (alias l’une des bonnes fées marraines). »

Tout au long du mandat de Linda couvrant ces 75 numéros de Brick, le magazine « a subi une transformation incroyable… une refonte complète de la rédaction et du design, métamorphosant ainsi le magazine en quelque chose de complétement nouveau—cette transformation, si elle n’avait pas été couronnée de succès, aurait été considérée comme une entreprise très risquée, quel que soit le point de vue, » déclare Laurie.

Avec Linda à la barre, « Brick a osé devenir international, » nous rappelle Kim, malgré un climat de nationalisme littéraire à l’époque, avec un financement dépendant de la publication de contenu canadien. En poussant les limites de Brick, Linda a permis au magazine de s’épanouir au Canada et d’être reconnu mondialement.

Cette transformation comporta également une diversification des voix et du contenu (photographies, dessins, lettres et pages manuscrites, méditations, rapports de terrain, analyses longues comme des essais, mémoires, et plus encore).

Le romancier canadien Michael Helm écrit : « Jusqu’à ce que je découvre Brick, j’étais un écrivain qui avait peu d’espoir et un lecteur en manque d’émerveillement local. » Kim renchérit en ajoutant que « c’est grâce à Brick qu’elle a réalisé qu’il y avait peut-être une place pour un nouvel auteur. »

Tout en développant Brick, Linda a aussi publié le nombre impressionnant de sept livres, dont le roman “The Purchase” qui a obtenu le Prix littéraire du Gouverneur général en 2012. Avant cela, en 2003, Linda avait reçu le Prix du Festival Harbourfront, célébrant sa contribution envers la communauté littéraire canadienne.

Kim tient à préciser que Linda « a toujours fait attention aux résultats financiers, prenant soin d’assurer la solvabilité de Brick mais jamais au détriment de ses collaborateurs. » Michael nous donne un aperçu des réunions éditoriales du magazine, au cours desquelles Linda « était toujours en train d’essayer de trouver un moyen de donner un peu plus des maigres ressources du magazine à ses collaborateurs. »  Il semble que, tout au cours de la transformation de Brick, l’engagement de Linda envers les voix bien établies et les nouvelles soit resté constant.

Constants sont également les mots employés par les collègues de Linda pour la décrire : Kim parle de « son expertise éditoriale et sa volonté acharnée, » prenant connaissance des propositions avec « clarté, tact, et tranchant. » Michael Redhill—dans une lettre adressée à Linda et publiée dans Brick—écrit qu’il a eu « de la chance de rencontrer une telle férocité, qui est une preuve d’authenticité, car il y a derrière une personne dont l’amour ne peut jamais être mis en doute et la passion est si profonde qu’elle en devient un style. » Cet amour farouche pour Brick et sa communauté rend la comparaison avec une bonne fée encore plus vraie. Linda Spalding a passé 33 ans à pratiquer sa magie, en faisant du magazine « plus que la somme des parties qui le composent, » dit Kim.

« Faire partie de Brick, c’est savoir que Linda est dans votre camp, et c’est peut-être la chose la plus importante qu’elle m’ait apprise : que non seulement il est permis de manifester son soutien aux gens qui créent ce magazine, mais que c’est en fait essentiel, » dit Laurie.

Pour le rôle transformateur que Linda a joué dans le monde du magazine canadien et dans la vie des créateurs d’ici, la Fondation est extrêmement fière de lui remettre le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire 2019.

ANNONCE DES FINALISTES
Les finalistes des 42es Prix du magazine canadien seront annoncés demain, 1er mai, à 10 h (HNE) sur magazine-awards.com, Facebook et sur Twitter à @PrixMag. La FPMC aura le plaisir d’accueillir les meilleurs journalistes, rédacteurs en chef, directeurs artistiques, éditeurs et créateurs visuels le 31 mai prochain à l’occasion du gala annuel des Prix du magazine canadien qui se tiendra à l’Arcadian Court de Toronto. Les billets seront en vente à compter de demain.

AU SUJET DU PRIX DE LA FONDATION POUR CONTRIBUTION EXEMPAIRE
Le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire, qui vise à souligner l’apport exceptionnel d’un professionnel à l’industrie du magazine canadien, a été décerné pour la première fois en 1990. Cette distinction honore une contribution exemplaire qui témoigne d’un esprit novateur et créateur au cours de l’ensemble de la carrière de l’individu au sein de l’industrie du magazine. Ce prix est ouvert à tous les professionnels du milieu du magazine canadien, c’est-à-dire tous les individus œuvrant dans le secteur de la distribution, du marketing, des ventes et de la promotion, de la rédaction, de la direction artistique et de la production. Cette distinction ne peut toutefois pas être décernée à titre posthume.

Laisser un commentaire