Processus d’évaluation

Voici les critères d’évaluation établis par la Fondation des prix pour les médias canadiens.

Catégories rédactionnelles

-Pour chaque catégorie, un jury de trois personnes évalue les œuvres anglophones et un jury de trois personnes évalue les œuvres francophones.

-Chaque jury évalue toutes les œuvres en lice et leur attribue une note

-Chaque jury est formé d’au moins un rédacteur en chef et un auteur ou un journaliste. En ce qui concerne le troisième juge, il peut s’agir d’un autre rédacteur en chef, journaliste ou auteur, ou encore d’une personne possédant une expertise pertinente en fonction de la catégorie.

-Chacune des œuvres est évaluée en fonction de trois critères d’importance égale :

  1. Le style et la créativité (1/3 de la note)
  2. Contenu (1/3 de la note)
  3. Impact (1/3 de la note)

-Les juges procèdent d’abord à une évaluation individuelle. Chaque juge dispose d’environ 4 semaines pour prendre connaissance des candidatures et leur accorder une note en fonction des critères d’évaluation.

– Jury francophone : si les juges l’estiment nécessaire, ou si les notes ne permettent pas d’identifier des finalistes ou gagnants, les juges prennent part à une conférence téléphonique.

-Jury anglophone : en raison du volume de candidatures, tous les juges sont tenus de prendre part à une conférence téléphonique. Les juges disposent ensuite de quelques jours pour revoir leurs notes au besoin.

-Pour être déclarée finaliste, une œuvre doit obtenir une note moyenne de 24 (sur une échelle de 30) de la part de tous les juges.

-Chaque catégorie compte un maximum de dix finalistes (minimum de trois)

-Le nombre de finalistes francophones et anglophones est proportionnel au nombre de candidatures reçues dans chaque langue.

-La médaille d’or est attribuée à l’œuvre qui obtient la note la plus élevée (francophone et anglophone); la médaille d’argent est remise à l’œuvre qui obtient la deuxième note la plus élevée (francophone et anglophone). Tous les autres finalistes reçoivent une mention d’honneur.

-Une précision au sujet des œuvres évaluées par des jurys distincts : les jurys évaluent les œuvres en fonction des mêmes critères. La Fondation fait appel à un jury bilingue qui a pour mandat d’analyser les résultats lorsque les notes des œuvres ayant obtenu les scores les plus élevés sont à moins 3 % l’une de l’autre (par exemple, 96% vs 98%). Le jury évaluera les candidatures à nouveau pour évaluer les résultats ou annoncer une égalité.

-Catégorie Meilleur auteur de la relève : jusqu’à cinq finalistes sont choisis, et parmi ceux-ci, un lauréat de la médaille d’or.

 

Catégories visuelles

-Pour chaque catégorie, un jury formé de trois ou quatre personnes évalue les œuvres en lice

-Chaque jury comprend des juges bilingues

-Selon la catégorie, le jury est formé d’un illustrateur, un photographe, un directeur artistique, un rédacteur en chef ou un professionnel de l’industrie possédant une expertise pertinente.

-Chacune des œuvres est évaluée en fonction de trois critères d’importance égale :

  1. Qualité de l’œuvre (1/3 de la note)
  2. Pertinence de l’œuvre par rapport au texte qu’elle accompagne (1/3 de la note)
  3. Fonctionnalité : le traitement incite-t-il à lire l’article ou le magazine ? (1/3 de la note)

-Les juges procèdent d’abord à une évaluation individuelle. Chaque juge dispose de 4 à 5 semaines pour prendre connaissance des candidatures et leur accorder une note en fonction des directives et critères d’évaluation

-Les membres du jury prennent ensuite part à une conférence téléphonique afin de discuter des candidatures et s’entendre sur le choix des œuvres finalistes et des lauréats des médailles d’or et d’argent. Si un consensus ne peut être atteint, les lauréats sont déterminés par le biais d’un vote.  Les finalistes reçoivent une mention d’honneur.

-Chaque catégorie compte un maximum de dix finalistes (minimum trois).

 

 

Catégories éditoriales

-Pour chaque catégorie, un jury formé de trois personnes évalue les œuvres en lice

-Chaque jury comprend des juges bilingues

-Selon la catégorie, le jury est formé d’un rédacteur en chef, un éditeur, un directeur artistique et/ou un professionnel de l’industrie possédant une expertise pertinente.

-Les juges procèdent d’abord à une évaluation individuelle. Chaque juge dispose de 4 à 5 semaines pour prendre connaissance des candidatures et leur accorder une note en fonction des directives et critères d’évaluation

-Une procédure d’évaluation et des critères distincts sont déterminés pour chacune des catégories

-Les membres du jury prennent ensuite part à une conférence téléphonique afin de discuter des candidatures et s’entendre sur le choix des œuvres finalistes et des lauréats des médailles d’or et d’argent. Si un consensus ne peut être atteint, les lauréats sont déterminés par le biais d’un vote.  Les finalistes reçoivent une mention d’honneur.

-Chaque catégorie compte un maximum de dix finalistes (minimum trois), à l’exception du Grand prix de la rédaction qui compte trois finalistes et un grand gagnant.

*Selon le nombre de candidatures reçues, la catégorie Meilleur dossier thématique pourrait être évaluée par des jurys francophone et anglophone distincts.

 

 

Catégories meilleurs magazines

-Pour chaque catégorie, un jury formé de 4-5 personnes évalue les publications

-Chaque jury comprend des juges bilingues si des magazines francophones sont en lice

-Selon la catégorie, le jury est formé d’un rédacteur en chef, un éditeur, un directeur artistique et/ou un professionnel de l’industrie possédant une expertise pertinente.

-Les juges procèdent d’abord à une évaluation individuelle. Chaque juge dispose de 4 à 5 semaines pour prendre connaissance des candidatures et leur accorder une note en fonction des directives et critères d’évaluation

-Une procédure d’évaluation et des critères distincts sont déterminés pour chacune des catégories

-Les membres du jury prennent ensuite part à une conférence téléphonique afin de discuter des candidatures et s’entendre sur le choix des œuvres finalistes et des lauréats des médailles d’or et d’argent. Si un consensus ne peut être atteint, les lauréats sont déterminés par le biais d’un vote.  Les finalistes reçoivent une mention d’honneur.

-Chaque catégorie comptera trois finalistes et parmi eux un grand gagnant.

 

Catégories spéciales

Grand prix du magazine

-Un jury formé de 3 personnes évalue les publications en lice

-Le jury comprend des juges bilingues si des magazines francophones sont en lice

-Le jury est formé d’un rédacteur en chef, un éditeur, un directeur artistique et/ou un professionnel de l’industrie possédant une expertise pertinente.

-Les juges procèdent d’abord à une évaluation individuelle. Chaque juge dispose de 2 à 3 semaines pour prendre connaissance des candidatures et leur accorder une note en fonction des directives et critères d’évaluation

-Les membres du jury prennent ensuite part à une conférence téléphonique afin de discuter des candidatures et s’entendre sur le gagnant. Si un consensus ne peut être atteint, le lauréat sont déterminés par le biais d’un vote.

 

Prix de la Fondation pour contribution exemplaire

 

Le Prix pour contribution exemplaire vise à souligner l’apport exceptionnel d’un professionnel à l’industrie du magazine canadien.  Cette distinction honore une contribution exemplaire qui témoigne d’un esprit novateur et créateur au cours de l’ensemble de la carrière de l’individu. Le lauréat est choisi par les membres du conseil d’administration de la Fondation des prix pour les médias canadiens. Le conseil tient compte des réalisations de l’individu, de sa contribution à l’industrie du magazine canadien, par exemple de son expérience en enseignement du journalisme, en mentorat et autre expérience de bénévolat au sein de l’industrie. Le conseil tiendra aussi compte de la qualité et la pertinence des lettres de mise en nomination soumises dans le dossier de candidature.

Soutien aux juges

Tous les juges reçoivent un guide détaillant le processus d’évaluation.
Pour la plupart des catégories, les juges prennent part à une conférence téléphonique, organisée au moment le plus opportun pour tous. Un modérateur de la Fondation participe à toutes les conférences téléphoniques.

 

Conflit d’intérêts
Une personne ne peut faire partie du jury d’une catégorie si elle a joué un rôle dans la création d’une œuvre (en tant qu’auteur, rédacteur en chef, responsable de section, autre contributeur) en lice dans cette catégorie. Une personne ne peut juger les candidatures d’une œuvre d’une catégorie si elle est membre du personnel d’un magazine en lice dans votre catégorie. Une personne étant le sujet d’une œuvre dans la catégorie qu’elle évalue, qui a un lien avec l’auteur ou le créateur ou qui collabore fréquemment à l’une des publications en lice dans la catégorie peut quand même participer, mais doit s’abstenir d’évaluer l’œuvre qui la place en conflit.

 

Révision des catégories
La Fondation s’engage à tenir compte de l’évolution des méthodes de présentation et d’édition de contenu, et c’est pourquoi nous réexaminerons à chaque année la liste de catégories. Les catégories dont le nombre de candidatures se trouve dans la dernière tranche de 20 % sont revues sur une base annuelle afin de déterminer leur pertinence et leur viabilité. Nous invitons les professionnels de l’industrie à nous transmettre leurs commentaires concernant la clarté des catégories et la pertinence des prix décernés. Nous vous invitons aussi à nous indiquer tout aspect qui pourrait avoir été omis ou négligé.

Pour avoir plus de renseignements, veuillez communiquer avec nous à staff@magazine-awards.com.