Finalistes des 42es Prix du magazine canadien

La Fondation des prix pour les médias canadiens a le plaisir de dévoiler les finalistes de la 42e édition des Prix du magazine canadien ! Quelque 187 publications ont participé à cette édition des prix. Les 125 juges bénévoles ont sélectionné 201 candidatures soumises par 70 périodiques dans 28 catégories.

LISTE DES FINALISTES
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
BILLETS POUR LE GALA

PRIX DU MAGAZINE CANADIEN 2019 – FINALISTES

Publications francophones
Les magazines en lice sont : BESIDE (3 nominations), Dînette (5 nominations) ELLE Québec (3 nominations), enRoute d’Air Canada (2 nominations) esse arts + opinions (1 nomination), L’actualité(9 nominations), Les Affaires (1 nomination), Le Trente (1 nomination), L’inconvénient (1 nomination), LSTW (1 nomination), Nouveau Projet (9 nominations), Québec Science (2 nominations) et Ricardo (1 nomination).

Meilleur magazine : actualité, affaires et intérêt général

Meilleur magazine : art, littérature et culture

Meilleur magazine : service et art de vivre

Meilleur magazine : intérêt spécial

Grand prix de la rédaction
Trois rédacteurs en chef ont été choisis par le jury. Il s’agit de Aaron Kylie (Canadian Geographic), Alison Uncles (Maclean’s), et, pour une seconde année consécutive, Nicolas Langelier (Nouveau Projet).

Grand prix de l’éditeur
Les finalistes sont Gilles Gagnier (Canadian Geographic), Alysa Procida (Inuit Art Quarterly), et Ken Hunt (Toronto Life).

Prix de la relève – meilleur nouvel auteur
Les auteurs émergents en lice pour le prix de la relève sont :
Max Binks-Collier (Maisonneuve)
Jennifer Thornhill Verma (Maisonneuve)
Anais Granofsky (Toronto Life)
Mugoli Samba (United Church Observer)

Faits saillants – créateurs et magazines québécois

La revue culturelle québécoise esse arts + opinions, ainsi que le magazine Nouveau Projet sont finalistes dans leur catégorie respective. Nouveau Projet, cité dans cette catégorie pour une sixième année consécutive, avait remporté le titre de Magazine de l’année en 2014.

Le photographe Mathieu Lachapelle du magazine Dînette est le créateur le plus cité avec quatre nominations dans trois catégories visuelles : Photographie : art de vivre (« Au cœur des nuages » et « La brume de l’Oregon »), Photographie Portrait (« Dompter le roc »), et Photojournalisme et essais photographiques (« Au cœur des nuages »).

Amélie Chamberland (directrice artistique) et Charles Grandmont (rédacteur en chef) de L’actualité obtiennent trois nominations dans la catégorie Grand prix de la page couverture.

La journaliste Sabrina Myre est une double finaliste (catégories Meilleur article court et Meilleur article de fond) grâce à ses textes « Le grand sacrifice des nounous philippines » et « Révolution féministe en Éthiopie, l’intrigant cas d’Awra Amba » parus dans le magazine ELLE Québec.

Noémi Mercier de L’actualitéest à nouveau en lice dans la catégorie Chroniques grâce à « Des gars, des filles ». Elle est aussi finaliste dans la catégorie Meilleur article de fond – long format pour son reportage « Mourir seul ».

Grand prix du numéro

Grand prix de la direction artistique

Grand prix de la page couverture

Magazines les plus cités
Parmi les 70 publications ayant récolté des nominations, Toronto Life est en tête avec pas moins de 19 nominations. The Walrus se classe second, grâce à 13 nominations, alors que L’actualité, Nouveau Projet et Maclean’s partagent le 3e rang avec 9 nominations chacune. Voici le classement des magazines les plus cités :

MAGAZINE NOMINATIONS
Toronto Life 19
The Walrus 13
L’actualité 9
Maclean’s 9
Nouveau Projet 9
Hazlitt 8
Report on Business 7
Maisonneuve 6
Canadian Geographic 5
Cottage Life 5
Dînette Magazine 5
FASHION Magazine 5
The Fiddlehead 5
The New Quarterly 5
The Site Magazine 5

Meilleur dossier thématique

Meilleure direction artistique d’un article

Illustrations

Photographie : portraits

Photographie : art de vivre

Photojournalisme et essais photographiques

Unique et hors catégorie

Contribution exemplaire
La Fondation avait le plaisir d’annoncer le 30 avril que le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire était décerné cette année à Mme Linda Spalding, auteure canadienne acclamée et rédactrice de longue date du magazine littéraire Brick.

Félicitations à tous les finalistes des 42es Prix du magazine canadien ! Visitez www.magazine-awards.com/fr pour tous les détails et consultez la liste des finalistes pour découvrir tous les finalistes, y compris dans les catégories rédactionnelles. Si vous désirez apporter des modifications aux créateurs et collaborateurs crédités pour une œuvre, veuillez nous écrire à staff@magazine-awards.com au plus tard le 6 mai prochain.

LISTE DES FINALISTES
COMMUNIQUÉ DE PRESSE
BILLETS POUR LE GALA

Gala annuel – 31 mai 2019
Les lauréats des médailles d’or et d’argent seront dévoilés lors du gala annuel des Prix du magazine canadien, qui se tiendra le 31 mai à l’Arcadian Court de Toronto. Dans les catégories rédactionnelles et visuelles, une bourse de 1 000 $ est remise aux gagnants de médaille d’or. La cérémonie sera animée par l’auteur primé Omar Mouallem. Les billets sont en vente à http://www.magazine-awards.com.

Commandites
Pour obtenir des renseignements au sujet d’une possibilité de commandite, veuillez communiquer avec Barbara Goud, directrice générale de la FPMC, à staff@magazine-awards.com.

Remerciements 
La FPMC tient à souligner le soutien du gouvernement du Canada, du Conseil des arts de l’Ontario, de Ontario Créatif, de la
Fondation Reader’s Digest et de KCK Global. La Fondation remercie également CCR SolutionsCisionMagazines CanadaPUSH Media, TC imprimeries Transcontinental, The Arcadian Court, University of Alberta, Very Good Studios et Vividata.

Suivez les prix sur Twitter à @PrixMag.

Le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire est décerné à Linda Spalding

La Fondation des prix pour les médias canadiens est fière de remettre le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire 2019 à Linda Spalding, auteure canadienne de renom et rédactrice de longue date du magazine Brick.

Originaire de Topeka au Kansas, Linda est arrivée à Toronto en 1982 (après un passage à Hawaii et au Mexique). En 1985, « on raconte que Linda accepta le rôle d’éditrice de Brick sur un coup de tête, » déclare Laurie D. Graham, l’actuelle éditrice de Brick. Un pari réussi puisque Linda supervisa 75 numéros de Brick sur une période de 33 ans. Linda en était « la rédactrice et parfois l’éditrice » dit Kim Jernigan (rédactrice des projets spéciaux, The New Quarterly), et maintenant, elle « continue en tant que l’une des propriétaires du magazine (alias l’une des bonnes fées marraines). »

Tout au long du mandat de Linda couvrant ces 75 numéros de Brick, le magazine « a subi une transformation incroyable… une refonte complète de la rédaction et du design, métamorphosant ainsi le magazine en quelque chose de complétement nouveau—cette transformation, si elle n’avait pas été couronnée de succès, aurait été considérée comme une entreprise très risquée, quel que soit le point de vue, » déclare Laurie.

Avec Linda à la barre, « Brick a osé devenir international, » nous rappelle Kim, malgré un climat de nationalisme littéraire à l’époque, avec un financement dépendant de la publication de contenu canadien. En poussant les limites de Brick, Linda a permis au magazine de s’épanouir au Canada et d’être reconnu mondialement.

Cette transformation comporta également une diversification des voix et du contenu (photographies, dessins, lettres et pages manuscrites, méditations, rapports de terrain, analyses longues comme des essais, mémoires, et plus encore).

Le romancier canadien Michael Helm écrit : « Jusqu’à ce que je découvre Brick, j’étais un écrivain qui avait peu d’espoir et un lecteur en manque d’émerveillement local. » Kim renchérit en ajoutant que « c’est grâce à Brick qu’elle a réalisé qu’il y avait peut-être une place pour un nouvel auteur. »

Tout en développant Brick, Linda a aussi publié le nombre impressionnant de sept livres, dont le roman “The Purchase” qui a obtenu le Prix littéraire du Gouverneur général en 2012. Avant cela, en 2003, Linda avait reçu le Prix du Festival Harbourfront, célébrant sa contribution envers la communauté littéraire canadienne.

Kim tient à préciser que Linda « a toujours fait attention aux résultats financiers, prenant soin d’assurer la solvabilité de Brick mais jamais au détriment de ses collaborateurs. » Michael nous donne un aperçu des réunions éditoriales du magazine, au cours desquelles Linda « était toujours en train d’essayer de trouver un moyen de donner un peu plus des maigres ressources du magazine à ses collaborateurs. »  Il semble que, tout au cours de la transformation de Brick, l’engagement de Linda envers les voix bien établies et les nouvelles soit resté constant.

Constants sont également les mots employés par les collègues de Linda pour la décrire : Kim parle de « son expertise éditoriale et sa volonté acharnée, » prenant connaissance des propositions avec « clarté, tact, et tranchant. » Michael Redhill—dans une lettre adressée à Linda et publiée dans Brick—écrit qu’il a eu « de la chance de rencontrer une telle férocité, qui est une preuve d’authenticité, car il y a derrière une personne dont l’amour ne peut jamais être mis en doute et la passion est si profonde qu’elle en devient un style. » Cet amour farouche pour Brick et sa communauté rend la comparaison avec une bonne fée encore plus vraie. Linda Spalding a passé 33 ans à pratiquer sa magie, en faisant du magazine « plus que la somme des parties qui le composent, » dit Kim.

« Faire partie de Brick, c’est savoir que Linda est dans votre camp, et c’est peut-être la chose la plus importante qu’elle m’ait apprise : que non seulement il est permis de manifester son soutien aux gens qui créent ce magazine, mais que c’est en fait essentiel, » dit Laurie.

Pour le rôle transformateur que Linda a joué dans le monde du magazine canadien et dans la vie des créateurs d’ici, la Fondation est extrêmement fière de lui remettre le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire 2019.

ANNONCE DES FINALISTES
Les finalistes des 42es Prix du magazine canadien seront annoncés demain, 1er mai, à 10 h (HNE) sur magazine-awards.com, Facebook et sur Twitter à @PrixMag. La FPMC aura le plaisir d’accueillir les meilleurs journalistes, rédacteurs en chef, directeurs artistiques, éditeurs et créateurs visuels le 31 mai prochain à l’occasion du gala annuel des Prix du magazine canadien qui se tiendra à l’Arcadian Court de Toronto. Les billets seront en vente à compter de demain.

AU SUJET DU PRIX DE LA FONDATION POUR CONTRIBUTION EXEMPAIRE
Le Prix de la Fondation pour contribution exemplaire, qui vise à souligner l’apport exceptionnel d’un professionnel à l’industrie du magazine canadien, a été décerné pour la première fois en 1990. Cette distinction honore une contribution exemplaire qui témoigne d’un esprit novateur et créateur au cours de l’ensemble de la carrière de l’individu au sein de l’industrie du magazine. Ce prix est ouvert à tous les professionnels du milieu du magazine canadien, c’est-à-dire tous les individus œuvrant dans le secteur de la distribution, du marketing, des ventes et de la promotion, de la rédaction, de la direction artistique et de la production. Cette distinction ne peut toutefois pas être décernée à titre posthume.

Omar Mouallem animera le gala annuel

La Fondation des prix pour les médias canadiens a le plaisir d’annoncer que le journaliste et auteur primé Omar Mouallem animera la cérémonie annuelle de remise des Prix du magazine canadien.

« Je suis très heureux de présenter cet hommage à tant d’éditeurs et d’artistes que j’admire. Depuis mes débuts dans cette industrie, les Prix du magazine canadien sont importants pour moi. Peu de temps après avoir obtenu mon premier stage, en 2008, j’ai compris que cette institution établissait les normes d’excellence de notre industrie en honorant ses meilleurs créateurs. Chaque année, j’attends la liste des nominations avec impatience, non seulement pour comprendre ce qui rend une œuvre journalistique exceptionnelle, mais aussi en tant que baromètre de mon propre travail. Chaque créateur vous le dira, c’est vraiment spécial de remporter un Prix du magazine, mais jamais je n’aurais imaginé avoir un jour l’honneur d’animer le gala annuel. »

Huit fois finaliste aux Prix du magazine canadien, Omar Mouallem a signé des articles et des essais dans des dizaines de magazines canadiens et américains. Fondateur de deux magazines et auteur à succès, il est aussi documentariste et animateur invité du balado de critique des médias Canadaland. Son prochain livre, Praying to the West, est un récit de voyage au sujet des musulmans dans les Amériques qui sera publié par Simon & Schuster Canada. Il réside à Edmonton. Vous le trouverez sur Twitter à @omar_aok.

Les billets pour le gala annuel qui se tiendra le 31 mai à l’Arcadian Court de Toronto seront mis en vente le 1er mai, au moment de l’annonce des finalistes.

Tarif spécial pour les pigistes!

La Fondation a le plaisir d’offrir à nouveau cette année une réduction spéciale aux journalistes, photographes et illustrateurs indépendants qui soumettent eux-mêmes leurs œuvres.

Grâce au Fonds de soutien aux pigistes, les créateurs indépendants bénéficient d’un tarif préférentiel de 50 $* par candidature (ou 50% du tarif régulier) pour les deux (2) premières candidatures soumises. 

*Ce tarif est offert jusqu’à la date limite pour se prévaloir du tarif réduit. Après cette date, le tarif pigiste passe à 62,50 $ ce qui  correspond à 50 % du tarif régulier de 125 $.

Le Fonds de soutien aux pigistes est disponible pour les œuvres soumises dans les catégories rédactionnelles et visuelles. Une bourse de 1 000 $ est remise au lauréat de la médaille d’or dans ces catégories.

Conditions d’admissibilité :

  1. Le pigiste ne doit pas être membre de l’équipe de rédaction d’une publication qui soumet des œuvres, et
  2. Le nom du pigiste (en tant que journaliste, illustrateur ou photographe) doit apparaître sur l’œuvre qu’il soumet

Au moment de payer pour les candidatures soumises, veuillez sélectionner l’option Fonds de soutien aux pigistes. Une facture vous sera ensuite envoyée.

Hâtez-vous de soumettre vos oeuvres aux Prix du magazine canadien! La date limite pour se prévaloir du tarif préférentiel est le 11 janvier. La date limite pour soumettre des candidatures est le 18 janvier.

Profitez de la remise pour petites publications!

Afin de s’assurer que son programme de prix récompense les réalisations exemplaires du plus vaste éventail possible de magazines canadiens, la Fondation a le plaisir d’offrir aux magazines dont le revenu annuel se chiffre à 200 000 $ ou moins une remise équivalente à une deuxième candidature gratuite.*

Votre publication est-elle admissible?

  • Le revenu annuel de votre magazine ne doit pas excéder 200 000 $. Tous les revenus relatifs à des subventions, bourses et autres sources de financement provenant d’associations, d’entreprises ou de fondations doivent être calculés dans le montant correspondant à votre revenu.
  • La remise s’applique uniquement au tarif préférentiel sur l’inscription.
  • La remise est destinée aux magazines et non aux candidatures individuelles soumises par des pigistes. Toutefois, les travailleurs indépendants peuvent obtenir une aide financière par le biais du Fonds de soutien aux pigistes.

Comment faire pour participer?

Pour soumettre une demande, vous devez créer vos candidatures dans le portail d’inscription, et au moment de payer, cocher la case correspondante au programme de remise pour petites publications.

Hâtez-vous de participer!

Cliquez ici pour amorcer le processus d’inscription aux Prix du magazine canadien. La date limite pour profiter du tarif préférentiel est le 11 janvier (date limite définitive : 18 janvier)

Nous vous invitons aussi à consulter notre site web pour obtenir plus de détails au sujet de la remise.

*Le fonds de ce programme est limité, aussi les magazines sont admissibles sur la base du premier arrivé, premier servi. Ne tardez pas pour soumettre vos candidatures!